Autour des cours – Rosny-sous-Bois (93)

Arrow
Arrow
ArrowArrow
Slider

Parler d’urbanité – Dialoguer
La ZAC Coteaux Beauclair donne vie à un nouveau quartier de la ville de Rosny-sous-Bois. Le groupe scolaire, surmonté de logements, en sera un îlot emblématique. Accroché au coteau, l’îlot épouse la pente, s’ouvre vers le ciel, dégage les vues et favorise l’ensoleillement. L’insertion des bâtiments dans le sens de la pente ouvre naturellement le projet vers le paysage. Les volumes sont conçus pour favoriser et optimiser les apports de lumière naturelle, en dégageant l’axe Nord-Sud.
Les cours maternelle et élémentaire prennent place en cœur d’îlot, favorisant à la fois un ensoleillement généreux et une intimité vis-à-vis de la rue. Les terrasses à R+1 accueilleront un potager pédagogique pour les élèves et un potager partagé pour les résidents. Au-delà du lien fort qu’il noue avec la nature, le groupe scolaire exprime le parcours de l’élévation qu’apporte l’éducation à travers l’image de l’échelle qui monte par la terrasse vers l’école primaire.
Les trois bâtiments profitent d’une orientation Sud-est / Nord-ouest, permettant de mieux organiser les espaces jours/nuits. Nous privilégions la présence d’espaces extérieurs généreux à tous les étages. Les expressions des volumes et leurs matériaux permettent d’animer les façades et de dialoguer avec l’école, à travers la création d’une 6ème façade colorée en sous-face des balcons, favorisant la création d’un lieu d’apprentissage ludique où les plus petits des habitants vont faire leurs premières expériences de l’enseignement dans ce groupe scolaire.

Parler d’enfance – Protéger
Il s’agit de composer un « milieu » propice, plein d’aménité, où clarté des déplacements, qualité des orientations, hygiène spatiale se conjuguent pour offrir « le lieu de l’école ».
Premièrement en prenant comme conditions majeurs la sécurité et la simplification de la pratique quotidienne de l’école, nous avons disposé le programme en un socle percé. Le socle habité par l’école est creusé de cours qui dispensent air et lumière ; à l’instar du « monde d’en haut » qui répond au « monde d’en bas », le « monde du dedans » répond au « monde du dehors ». Comme lovée autour d’un cœur arboré, l’école se protège, s’isole des nuisances et dangers de toutes natures.
Deuxièmement en prenant comme condition majeure l’ensoleillement des cours maternelle/primaire, nous avons disposés les différents programmes avec les bras ouverts vers les espaces extérieurs. Deux niveaux de plein pied, qui intègre les espaces communs partagés et leurs prolongements extérieurs, permet au soleil d’éclairer les cours sans subir trop de masque par ses propres volumes. Cette solution met à l’abri l’espace privé récréatif des nuisances et des vues depuis l’espace public/logements, tout en étant simplement connecté à la ville par des terrasses végétalisées.


Perspective INUI

Maîtrise d’Ouvrage

ADIM et BPD Marignan

Maîtrise d’Œuvre

CoBe architecture, urbanisme et paysage / archi 5

Programme

130 logements et un groupe scolaire de 20 classes

Concours

2018